Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter Google+
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Réalisation : 
Park Chan-Wook
Avec : 
Song Kang-Ho, Kim Myoeng-Su, Lee Yeong-Ae , Kim Tae-Woo, Shin Ha-Kyun
Genre : 
Thriller
Durée : 
1h50
Version : 
VOSTF, avec avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Nationalité : 
Corée du sud
Année de sortie : 
2018
synopsissynopsis

A la suite d'une fusillade dans la Zone Commune de Sécurité (Joint Security Area) séparant les deux Corée : deux soldats de l’armée nord-coréenne sont retrouvés morts. Cette affaire donne lieu a un incident diplomatique majeur entre les deux pays. Afin que la situation ne dégénère pas, une jeune enquêtrice suisse est chargée de mener les auditions des soldats qui étaient en poste... Elle se rend très vite compte que les divers témoignages rendent l’enquête complètement indémêlable… Que s’est-il vraiment passé, ce soir-là, entre les soldats des deux Corée, dans la Zone Commune de Sécurité ?

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Il y a huit ans, Debra Granik nous avait saisis avec un formidable premier film Winter’s Bone. Elle revient enfin avec un nouveau film, tout aussi surprenant Leave No Trace. Huit ans, c’est long. Ça dit aussi la difficulté qu’il y a pour certains auteurs indépendants à faire leurs films dans un monde de plus en plus formaté, normalisé. La question de la normalisation, ou plutôt de la marginalisation, qui est au cœur du film de Debra Granik, comme cela était le cas pour Winter’s Bone.

 

Quant à Jacques Audiard, il nous prend encore (et comme toujours) à contre-pied avec son dernier film, les Frères Sisters. Dans son style très personnel, il réinvente le western, continue de se questionner sur la forme et le fond, et, surtout, de se réinventer lui-même, en évitant, à tout prix, avec audace, toute notion de répétition. S’il est un cinéaste dont on peut dire qu’il ne fait jamais deux fois le même film, il s’agit bien de Jacques Audiard !

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter