Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Genre : 
spectacle filmé
Durée : 
2h45
Nationalité : 
France
Année de sortie : 
2015
synopsissynopsis

"Conte féerique apprécié pour l’univers qu’il met en scène (amour, magie, pouvoir, lutte du bien contre le mal), La Flûte enchantée est aussi pour certains le reflet non dissimulé de la vie du compositeur au travers des épreuves initiatiques vécues par ses personnages, et pour d’autres une apologie de la franc-maçonnerie…

Libre à chacun d’y lire ce qui lui fait plaisir, car avant tout, il s’agit d’un spectacle pour toutes et tous.

Dans La Flûte enchantée, on rit, on sursaute, on pleure (ah !… Pamina…), on s’étonne, on s’émerveille… Le génie mozartien poussé à son paroxysme, seul vecteur possible du rire et des larmes. Car il faut son génie pour faire rire, sa malice pour faire frissonner.

Il y parvient dès l’ouverture, véritable chef-d’œuvre à elle seule, l’essence même de l’opéra. Mozart y résume musicalement toute l’action de l’œuvre. C’est peut-être pour cela que cet extrait est si souvent joué seul en concert.

Mozart a accepté la commande d’une pièce chantée destinée à être jouée dans un théâtre populaire (Theater auf der Wieden) d’un quartier de Vienne, dans une langue compréhensible par tous (l’allemand), qui s’adresse à toutes les classes sociales et qui mêle magie et effets spéciaux.

Le concept « Fabrique Opéra », c’est amener l’opéra dans une salle populaire, en faisant en sorte que tout le public, qu’il soit mélomane ou profane, puisse comprendre l’intrigue (les textes parlés sont en français…), et enfin vivre ce que toute la production de La Fabrique Opéra Val de Loire a vécu en mars 2015 avec Carmen : la magie du spectacle.

Le choix de La Flûte enchantée s’est imposé à nous. Espérons que les 12 000 amoureux de Carmen, l’année passée, nous retrouveront avec plaisir autour de notre opéra coopératif."

Clément Joubert – Directeur artistique

Je souhaite recevoir la programmation par email

Semaine d’Or aux Carmes ! 

Comme tous les films de ce génial et iconoclaste auteur qu’est Quentin Dupieux et que vous avez découverts aux Carmes, Le Daim, est fidèle à tout ce que vous avez pu voir de lui. Un film étonnant, déroutant, pour lequel il suffit de se laisser porter pendant 1h17. 

Buñuel après l’âge d’or, est une réjouissante découverte, un film tout aussi inattendu. Un beau portrait du génial Buñuel. Nous aimons vraiment beaucoup ! Et, sans doute, ne fallait-il pas faire autre chose que de l’image animée pour parler ce grand auteur.  

Que rajouter sur Être vivant et le savoir ? Nous vous avons dit tout le bien que nous pensions du film, toute l’admiration que nous portons à Alain Cavalier. Ceux qui sont venus à l’avant -première jeudi ont pu profiter de ce prolongement au film que nous a offert son réalisateur. A voir absolument ! 

Quant à Noureev, il faut reconnaître aux anglais leur formidable capacité à l’évocation d’une époque, à l’incarnation d’un homme qui a marqué son temps et que Ralph Fiennes film avec beaucoup de finesse. 

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter