Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Réalisation : 
João Salaviza, Renée Nader Messora
Avec : 
Henrique Ihjãc Krahô, Kôtô Krahô
Genre : 
Drame
Durée : 
1h54
Version : 
VOSTF
Nationalité : 
Brésil/Portugal
synopsissynopsis

Ce soir, dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, le calme règne.
Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô marche dans l’obscurité, il entend le chant de son père disparu qui l’appelle. Il est temps pour lui d’organiser la fête funéraire qui doit libérer son esprit et mettre fin au deuil.
Habité par le pourvoir de communiquer avec les morts , Ihjãc refuse son devenir chaman. Tentant d’échapper à son destin, il s’enfuit vers la ville et se confronte alors à une autre réalité : celle d’un indigène dans le Brésil d’aujourd’hui.

"Un Certain Regard - Prix spécial du Jury - Festival de Cannes 2018"

 

« Un choc cinématographique, bluffant et fascinant. » aVoir-aLire.com

« "Le Chant de la forêt" est un film très simple, très méditatif, où on ne s’ennuie jamais pourtant (pas de plans fixes de cinq minutes), où le temps se déroule à son propre rythme. » Les Inrocks

« D'une beauté envoûtante. » Télérama

Je souhaite recevoir la programmation par email

Les semaines cinématographiques ressemblent de plus en plus à des compétitions. Les films sont sur les starting-blocks et ils attendent le mercredi pour entamer leur course. Qui a fait le meilleur démarrage, les meilleurs chiffres, le plus d’entrées ; qui a eu le plus de séances... Enfin, c’est ainsi que certains semblent raisonner et cela est bien dommage. A ne considérer les films que comme de simples produits commerciaux de consommation rapide, ils finissent par en oublier que ce sont d’abord des œuvres qu’il faut avoir le temps de voir, pour lesquelles il faut prendre le temps de se rendre disponible, tant physiquement que spirituellement. Et pour cela les films ont besoin de durée. Et tant que les mercredis continueront de se présenter comme une compétition de films et distributeurs à la conquête d’un marché, tant que nous continuerons de fonctionner dans un schéma de réflexion rendu obsolète par l’abondance de l’offre d’images en mouvement sur Internet, nous resterons les esclaves d’un systéme voué à disparaître. Et si nous voulons que les œuvres et leurs auteurs ne disparaissent pas avec, il va nous falloir réfléchir autrement.

Voici un mercredi où trois auteurs importants nous proposent leurs trois nouvelles œuvres à voir ! Céline Sciamma et son Portrait de la jeune fille en feu, James Gray et son Ad Astra, Woody Allen et son Jour de pluie à New York.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter