Les Carmes
séances de la semaine
Mer
19/09/2018
10:50* / 15:10
Jeu
20/09/2018
13:15
Ven
21/09/2018
11:30
Sam
22/09/2018
10:50* / 13:35
Dim
23/09/2018
14:25
Lun
24/09/2018
12:35* / 17:30
Mar
25/09/2018
13:35
* séance accessible
Réalisation : 
Wim Wenders
Genre : 
Documentaire
Durée : 
1h36
Version : 
VOSTF
Nationalité : 
Allemagne
Année de sortie : 
2018
synopsissynopsis

Le 13 mars 2013, le Cardinal de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, devient le deux cent soixante sixième Souverain Pontife de l’Église Catholique. C’est le premier Pape originaire d’Amérique du Sud, le premier jésuite nommé Évêque à Rome, mais avant tout le premier chef de l’Église à avoir choisi le prénom de François d’Assise (1181-1226), un des saints catholiques les plus révérés, qui avait dédié sa vie à soulager les pauvres et éprouvait un profond amour pour la nature et toutes les créatures de la Terre qu’il considérait comme la mère suprême. Le film, plus qu’une biographie ou un documentaire, est un voyage initiatique dans l’univers du Pape François qui s’articule autour de ses idées et de son message, afin de présenter son travail, aussi bien que les réformes et les réponses qu’il propose face à des questions aussi universelles que la mort, la justice sociale, l’immigration, l’écologie, l’inégalité de revenus, le matérialisme ou le rôle de la famille.

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Il y a huit ans, Debra Granik nous avait saisis avec un formidable premier film Winter’s Bone. Elle revient enfin avec un nouveau film, tout aussi surprenant Leave No Trace. Huit ans, c’est long. Ça dit aussi la difficulté qu’il y a pour certains auteurs indépendants à faire leurs films dans un monde de plus en plus formaté, normalisé. La question de la normalisation, ou plutôt de la marginalisation, qui est au cœur du film de Debra Granik, comme cela était le cas pour Winter’s Bone.

 

Quant à Jacques Audiard, il nous prend encore (et comme toujours) à contre-pied avec son dernier film, les Frères Sisters. Dans son style très personnel, il réinvente le western, continue de se questionner sur la forme et le fond, et, surtout, de se réinventer lui-même, en évitant, à tout prix, avec audace, toute notion de répétition. S’il est un cinéaste dont on peut dire qu’il ne fait jamais deux fois le même film, il s’agit bien de Jacques Audiard !

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter