Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter Google+
séances de la semaine
Mer
19/09/2018
15:40 / 19:35
Jeu
20/09/2018
13:35 / 17:45 / 21:15*
Ven
21/09/2018
12:25* / 17:25 / 21:20
Sam
22/09/2018
17:30 / 19:35
Dim
23/09/2018
13:15 / 17:25 / 21:20
Lun
24/09/2018
13:35 / 17:30
Mar
25/09/2018
11:50 / 19:50
* séance accessible
Réalisation : 
Debra Granik
Avec : 
Ben Foster, Thomasin Harcourt McKenzie
Genre : 
Drame
Durée : 
1h48
Version : 
VOSTF
Nationalité : 
USA
Année de sortie : 
2018
synopsissynopsis

Tom a 15 ans. Elle habite clandestinement avec son père dans la forêt qui borde Portland, Oregon. Limitant au maximum leurs contacts avec le monde moderne, ils forment une famille atypique et fusionnelle. Expulsés soudainement de leur refuge, les deux solitaires se voient offrir un toit, une scolarité et un travail. Alors que son père éprouve des difficultés à s’adapter, Tom découvre avec curiosité cette nouvelle vie. Le temps est-il venu pour elle de choisir entre l’amour filial et ce monde qui l’appelle ?

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Il y a huit ans, Debra Granik nous avait saisis avec un formidable premier film Winter’s Bone. Elle revient enfin avec un nouveau film, tout aussi surprenant Leave No Trace. Huit ans, c’est long. Ça dit aussi la difficulté qu’il y a pour certains auteurs indépendants à faire leurs films dans un monde de plus en plus formaté, normalisé. La question de la normalisation, ou plutôt de la marginalisation, qui est au cœur du film de Debra Granik, comme cela était le cas pour Winter’s Bone.

 

Quant à Jacques Audiard, il nous prend encore (et comme toujours) à contre-pied avec son dernier film, les Frères Sisters. Dans son style très personnel, il réinvente le western, continue de se questionner sur la forme et le fond, et, surtout, de se réinventer lui-même, en évitant, à tout prix, avec audace, toute notion de répétition. S’il est un cinéaste dont on peut dire qu’il ne fait jamais deux fois le même film, il s’agit bien de Jacques Audiard !

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter