Les Carmes
Proprité et Edition

Le site www.cinemalescarmes.com est la propriété de :
SARL Les Carmélites
7 rue des Carmes - 45000 Orléans
n° siret : 798 413 696 00013

Conception et réalisation

Salez-Poivrez

www.salez-poivrez.com

Hébergement

Ce site est hébergé par :
OVH
140 quai du sartel
59100 Roubaix

www.ovh.com

Protection des données personnelles

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique et aux libertés, ce site Internet est en cours de déclaration auprès de la CNIL.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification et de suppression sur les données nominatives vous concernant contenues dans le site ; la demande doit être adressée par écrit, accompagnée d’un justificatif d’identité, à :

Cinéma les carmes - 7 rue des Carmes - 45000 Orléans.

Droits d’auteur

Tous les éléments de ce site Internet (images, textes, animations, nom de domaine, logos, marques, mise en page...) sont des œuvres protégées par le droit d’auteur et la propriété industrielle. Elles sont la propriété du cinéma Les Carmes, à l’exclusion des éléments émanant de partenaires de la société et dont les droits d’utilisation, de diffusion et de reproduction ont été cédés au cinéma Les Carmes.

A ce titre, toute reproduction, représentation ou rediffusion desdits éléments est interdite.

Mise en place de liens hypertextes

Afin de permettre à tout internaute intéressé d’avoir accès aux informations en rapport avec les activités du cinéma Les Carmes et de ses partenaires, le site propose une liste de liens vers des pages Internet indépendantes du présent site.

Le cinéma Les Carmes rejette toute responsabilité quant au contenu des sites pointés, celle-ci relevant de leur Directeur de publication.

Les représentants des sites pointés disposent d’un droit de retrait des dits liens. La demande doit en être adressée par écrit à :

Cinéma les carmes 7 rue des Carmes 45000 Orléans

 

Afin de permettre l’échange d’informations sur Internet, la SARL Cinéma Les Carmes autorise les autres sites à mettre en place des liens pointés vers son site. L’utilisation du logo de la société Cinéma Les Carmes pour accompagner les Liens pointant sur le site www.cinemalescarmes.com est autorisée.

Loi applicable

Seule la loi française est applicable aux relations nées du fait de la Connexion au présent site et de l’utilisation des services proposés.

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

 

« Andreï Zviaguintsev avait déjà filmé une Russie où les pauvres s’installaient, tels des mendiants à la Buñuel, dans une superbe maison de riches (Elena). Et un pays dévasté par la corruption (Léviathan). C’est presque pire, ici, tant il s’attaque à l’essentiel : ces êtres sans conscience dont la seule excuse – faible – est de reproduire la haine qu’ils ont reçue des générations précédentes : les mères, ici, sont des monstres à l’état pur, sans doute parce que les pères sont singulièrement absents. Durant de longues minutes, le cinéaste filme, avec un effroi visible, un face-à-face extraordinaire entre deux femmes qui ferait passer l’affrontement, dans Sonate d’Automne de Bergman, d’Ingrid Bergman avec Liv Ullmann, pour une aimable bluette destinée à la Bibliothèque rose. Moment absolument terrifiant… On pourra, évidemment, contester à Zviaguintsev le droit de flanquer ainsi, sans se décourager, des baffes répétées à ses compatriotes (et à nous, à l’occasion). Mais on ne saurait nier qu’elles claquent sec et fort. Et qu’elles visent juste. » Pierre Murat. Télérama 

 

Faute d’Amour a, peut-être, été le premier choc du festival de Cannes 2017. Il est longtemps resté dans les esprits et bien des participant(e)s lui prédisaient la Palme ! Après Leviathan, Andreï Zviaguintsev nous livre, avec la force et la franchise qui le caractérisent, un tableau saisissant d’une société rongée par l’envie et la haine. Pierre Murat remarque avec justesse que le film aurait pu (dû) s’appeler l’Anamour. C’eut été un bel hommage à Gainsbourg, mais nous sommes effectivement plus proches de Bergman et de ses géniales études des structures conjugales et familiales suédoise.  

 

Coïncidence des calendriers, nous commençons cette semaine notre cycle autour de la révolution Russe Octobre 17, avec La Grève de Serguei Eisenstein que nous vous proposons en séance unique lors d’un ciné-concert imaginé par Vadim Sher, dimanche 24 à 14h ! A ne pas manquer !!! 

Jeudi 21 à 19h30, nous recevons l’actrice principale de La Belle et La Meute, dernière perle en provenance de Tunisie sélectionnée au festival de Cannes 2017 dans la section Un Certain Regard.  

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter